Les formations diplômantes pour devenir DPO

Depuis l’application du Règlement Général sur la Protection la protection des Données (RGPD) en 2018, l’intervention d’un DPO est exigée. Il est habilité par la CNIL pour veiller à la protection de la vie privée des citoyens enregistrés dans une base de données. Qu’il s’agisse d’une entité publique ou privée, le Data Protection Officer assure la gestion et le traitement des données personnelles et cela, tout en garantissant la mise en conformité des actions entreprises à ce nouveau règlement européen. Mais pour prétendre à ce poste, une formation DPO est indispensable. Retrouvez les grandes lignes de ce cursus dans cet article.

 

Quelles sont les missions dévolues au DPO ?

Désigné par la CNIL ou par une entreprise privée, le DPO assure l’application du règlement européen à plusieurs niveaux au sein d’une entreprise, visant la protection de la loi informatique et liberté. Dès sa prise de fonction, il assure les missions suivantes :

  • Dirige, conseille et informe le personnel et le responsable du traitement des données citoyennes sur la nécessité d’assurer la mise en conformité au RGDP. Il accompagne en ce sens les changements à entreprendre dans l’organisme sollicitant son intervention ;
  • Veiller au respect du règlement européen, ainsi que le droit national appliqué pour garantir la sécurité informatique des données. Il agit surtout à la phase finale des traitements de données personnelles.
  • Accompagne les responsables de traitements sur la manière de tenir les registres stockant les renseignements personnels des citoyens ;
  • Mets sur pied une analyse d’impact dans son entité de désignation en cas de besoin ;
  • Coopère avec la CNIL pour assurer le contrôle de chaque organisme ;
  • Répond aux doléances et aux questionnements des particuliers relatifs à son droit et à l’étendue de la sécurité des données.

Les modalités de la formation DPO

En plus des qualités requises pour assurer cette fonction, la majorité des compétences nécessaires pour être DPO s’apprennent. Pour tout savoir sur la formation dpo, voici les volets la constituant :

 

Formation de courte durée :

Si vous souhaitez devenir DPO, il vous suffit de suivre un cursus allant de 3 à 10 jours. Cette durée varie en fonction des modules proposés par le centre de formation et du type de formation sollicité (une formation généralisée ou plus détaillée). Sanctionnées par des certifications d’organisations, ces études sont en majorité dispensées par les cabinets d’avocats ou autres services juridiques.

 

Formation de longue durée :

Une formation professionnelle peut durer plusieurs années selon l’université dispensatrice. Celle-ci pourra s’effectuer majoritairement en présentiel dans les villes de Paris, Lyon, Toulouse, Lille ou Bordeaux. D’autres volets de la formation se réalisent à distance via des plateformes numériques ou spécialisées en audio conférence.

 

Les objectifs de l’apprentissage :

Une formation DPO permet aux apprentis de comprendre les tenants et aboutissants de la protection des données personnelles, en commençant par les grands fondements du RGPD pour mieux diagnostiquer les anomalies. En somme, il adopte les rouages du métier via les méthodes et principaux moyens garantissant la sécurité informatique. Ces cursus permettent également au futur DPO de devenir conseiller et vérificateur de la conformité des traitements de données. Il étudie les outils nécessaires pour diriger et assurer la mise en conformité par les responsables de traitement.

 

Profil exigé des apprentis

Certains professionnels comme les DSI, disposent des connaissances exigées pour réaliser ce métier en justifiant d’un VAP (Valorisation des Acquis Professionnels). Pour ces profils, les études seront limitées à des domaines et aux nouvelles obligations non encore maîtrisées par eux.

En général, la formation DPO est dévolue aux professionnels souhaitant faire carrière dans ce secteur et l’exercer à titre indépendant. Ceux-ci peuvent intégrer ces cursus suite à une reconversion professionnelle. Certains sont nommés au poste par les dirigeants d’une entreprise pour assurer la conformité des traitements de données au RGPD.

Puisqu’il s’agit d’appliquer la loi informatique et libertés, l’apprenti devra avoir des compétences en cybersécurité et tout ce qui attrait à l’informatique. Des connaissances en matière juridique et surtout au niveau du règlement européen font également partie des prérequis pour réussir dans ce métier.

 

Vous aimerez aussi...